Père et fille, mentor et apprentie : deux générations d'expertise dentaire

Le Dr Guillaume Reys, chirurgien-dentiste français, sait que les professionnels de l'art dentaire doivent constamment se perfectionner pour répondre au rythme du changement. Mais afin d'adopter les nouvelles technologies, il faut d'abord être maître des compétences traditionnelles ; c'est ce à quoi il encourage sa fille, le Dr Rebecca Reys, qui travaille à ses côtés.

Dr Reys clinic.png

Le Dr Guillaume Reys a ouvert son cabinet à Sélestat en 2002. En plus d’être à la tête de son cabinet, il enseigne la chirurgie aux étudiants en odontologie à la Faculté de chirurgie dentaire de l'Université de Strasbourg.

Fils d'un professeur de chirurgie, il a su très tôt qu'il rejoindrait cette voie.

« Dès mon enfance, j'ai eu la chance d'observer de près ce que faisait mon père. En grandissant, j’ai compris que la chirurgie serait aussi mon choix, mais en France, une fois que l'on commence ses études de médecine, on ne sait pas forcément quelle spécialité on va exercer à la fin des études et de l’internat. On n'a pas toujours la possibilité de travailler dans le domaine de son premier choix, et je voulais être sûr de pouvoir faire ce que je voulais, c'est-à-dire pratiquer la chirurgie. C'est pourquoi j'ai choisi la chirurgie dentaire, et c'est tout ce que j'espérais », explique le Dr Reys.

Le cabinet emploie deux autres praticiens et cinq assistantes dentaires. L'une de ces praticiens est le Dr Rebecca Reys, sa fille qui a obtenu son diplôme l'été dernier.

« Je n'ai pas choisi la dentisterie parce que mon père est dentiste, mais comme j’ai fréquenté son cabinet très tôt et que j’ai observé la profession de l’intérieur, j’ai pensé que cette pratique correspondrait à mes aspirations », explique Rebecca. « Je suis également très intéressée par la médecine légale, et lorsque j'ai appris qu'après l'école dentaire, il était possible de suivre une formation postuniversitaire qui pourrait m'amener à travailler dans ce domaine, cela a été déterminant pour moi ».

Elle ajoute que travailler avec son père, c'est comme avoir un mentor à ses côtés en permanence. « Lorsque j'étais étudiante, je travaillais dans un autre cabinet un jour par semaine et j'y étais toute seule. Il y avait souvent des situations où j'aurais voulu poser des questions, mais ce n'était pas possible. Au début, on n'est pas sûr de soi et on recherche l’assurance. Mon père me laisse faire mon travail en toute liberté, mais je suis rassurée de savoir qu'il est là si j'ai des questions. »

Le Dr Guillaume Reys est également heureux de pouvoir compter sur la présence de sa fille. Le cabinet a récemment connu une forte augmentation d’activité, et sans l'aide de ses consœurs, il n'aurait pas été en mesure d’accepter de nouveaux patients.

clinic.png

Equipé avec les solutions de Planmeca depuis 1995

Le Dr Guillaume Reys est un utilisateur de longue date des units dentaires de Planmeca — il les utilise depuis 1995 —, et son cabinet est actuellement équipé de trois units de la marque.

« D'un point de vue esthétique, le design aéré et léger m'a impressionné : ces units ne sont pas massifs ou encombrants. Le côté assistante est également très pratique avec toutes les fonctions essentielles à portée de main, et bien sûr, les équipements sont très confortables. Les patients me disent toujours qu'ils aimeraient en avoir un à la maison. Cela ne me dérangerait pas non plus. »

« J'ai également découvert que la technologie était plutôt simple », poursuit-il. « J'aime faire le plus possible moi-même : si l’unit nécessite un entretien, j'appelle le plus souvent mon distributeur pour lui demander ce qu'il faut faire. Nous, les praticiens, sommes parfois comme des enfants gâtés, nous voulons que tout soit réglé immédiatement ; même une demi-heure d'attente nous paraît trop longue », dit-il avec un sourire.

Quant à sa fille, Rebecca utilisait déjà les units dentaires Planmeca lorsqu'elle était étudiante à la faculté de Strasbourg, elle les connaît donc bien.

En plus des trois units dentaires, le cabinet est équipé d’un appareil d’imagerie Planmeca ProMax® 3D Classic, de deux appareils de radiographie intraorale Planmeca ProX™, d’un scanner intra-oral Planmeca Emerald® S et d’une unité d’usinage Planmeca PlanMill® qui sert à produire des restaurations au fauteuil.

Le Dr Guillaume Reys effectue toute la planification implantaire avec le logiciel Planmeca Romexis®. « Je pense que cela fonctionne parfaitement. Il me permet de combiner une image CBCT, mon plan implantaire et un scan intra-oral. Rien n’est compliqué, et j'utilise ce logiciel tous les jours. »

Rebecca prévoit d’utiliser le scanner intra-oral et l'unité de fraisage bientôt, mais elle veut d'abord maîtriser la prise d'empreintes traditionnelles. « Mon père m'a encouragée à apprendre les méthodes de travail conventionnelles avant de passer au numérique. Il est bon de gérer les deux, car on ne peut pas toujours compter sur la technologie. J'ai l'impression d'apprendre de nouvelles choses chaque jour et j'ai hâte de pouvoir expérimenter tous les outils numériques dont nous disposons dans le cabinet. »

Un avenir numérique prometteur

Selon le Dr Guillaume Reys, les patients recherchent aujourd'hui un chirurgien-dentiste pour la vie, quelqu'un en qui ils peuvent avoir confiance. « Il n'est pas toujours évident de confier ses dents à un praticien, mais une fois la bonne personne trouvée, elle devient naturellement votre dentiste de famille, en quelque sorte. »

Le monde de la dentisterie s'est déjà numérisé, mais le Dr Reys est convaincu qu'il y a encore bien plus à venir.

« Je suis sûr que d’autres innovations continueront à nous surprendre : dans le domaine du numérique, tout se passera d'une manière que nous ne pouvons pas encore imaginer. Nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers et nous contenter de ce que nous avons appris jusqu'à présent. Nous devons continuer à nous former, à acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles connaissances. Il faut être curieux intellectuellement et suivre le rythme du changement. »

IMG_780x520.jpg
Dr Guillaume Reys et Dr Rebecca Reys

Texte: Hanna Korlin
Images: avec l'aimable autorisation du Dr Reys

CE_MD_Planmeca_ProMax_3D_200px.png
CE_MD_Planmeca_ProX_200px.png
CE_MD_Planmeca_Emerald_200px.png
CE_MD_Planmeca_Romexis_200px.png
CE_MD_Planmeca_Compact_i_Classic_200px.png